Chinoiserie dans l'empire du milieu

ou
Réflexion sur 2 séries de timbres poste au type "SAGE" surchargés "PEKIN" ou "CHINE" et oblitérés PEKIN sur fragments


1ère Série
  • 2 n°83 (1c.)
  • 3 n°88 (4c.)
extraits 1ére série >

Surcharge "Chine"

Ce type de surcharge présente des similitudes avec la surcharge utilisée pour les entiers Carte postale de 1894 ( 1er type de surcharge)

Oblitération :

PEKIN CHINE - 10 MAI 1902

Support : Fragments papier à gros grain identique pour tout les timbres de la série

chinoiserie.jpg 2ème Série
  • 2 n°83 (1c.)
  • 1 n°85 (2c.)
  • 1 n°87 (3c.)
  • 1 n°88 (4c.)

Surcharge "PEKIN"

Ce type de surcharge n'est pas référencé par la littérature en notre possession

Oblitération :

PEKIN CHINE - 10 MAI 1902

< Extraits 2°série

Support : Fragments papier à grain moyen identique pour tout les timbres de la série

Les timbres : Les N°83 et 88 sont de teintes et de nuances différentes au sein de chacune des deux séries

Elements communs

Note sur l'oblitération :Le cachet oblitérant est au type D1 (DESROUSSEAUX) en service entre le 10 décembre 1900 et 1917 au bureau de poste civile de Pékin
Par ses dimensions, la position des lettres et chiffres, l'oblitération semble authentique. La lettre K de PEKIN parait toutefois différente (barre supérieure resserrée).

....de l'origine possible de ces surcharges

Bien que nous ayons à faire à deux surcharges différentes (PEKIN et CHINE), la similitude des dates d'oblitération peut nous permettre de globaliser le développement.

Extraits de l'ouvrage de DESROUSSEAUX (VII - B)

A Pékin, le bureau public ouvrit le 10 décembre 1900 et le bureau militaire vraisemblablement le 05 novembre 1900. Les deux bureaux étaient vraisemblablement situés dans le même local.

Le postier civil de PEKIN constata le jour de l'ouverture de son bureau que la série de timbres (au type Sage) surchargés "Chine" partait du 5c.... Aussi emprunta-t-il au guichet militaire les 1,2,3,4 c. Sage ... de France dont celui-ci disposait, et les surchargea-t-il assez grossièrement "CHINE", dans un style très proche de la première surcharge "CHINE" faite sur la carte entier Sage à 10 c.

Cette surcharge est certainement irrégulière, mais la collection FERRARI comportait une lettre ou les 20c. Sage "CHINE" réguliers et les 1,2,3 et 4c. ci-dessus étaient oblitérés à PEKIN le 18 mai 1901..............

En tout cas, ces timbres sont devenus très rares, on les trouve sur fragments avec cachet du 11 décembre 1900 (A).

Puis plus loin :

Après la fermeture des bureaux militaires,( aux environs du 16 mai 1902)., leurs timbres de France sont certainement restés sur place, en partie du moins, à Tien-Tsin ou Pékin, et l'un des postiers les a fait surcharger "CHINE" (on peut penser que c'est encore celui de Pékin, car MAURY en avait trouvé dans son dossier personnel un certain nombre).

Ces surcharges portèrent alors sur 4 valeurs Sage de France 5 et 10 c. N/B et 30 et 40 c. N/U. La surcharge ressemble à celle de 1900, mais est un peu moins grossière. On trouve aussi la série BLANC - MOUCHON - MERSON de la sorte avec cachet de Pékin du 28 juin 1903 (B) et également la bande pour journaux à 2c. Sage.


Dans tout les cas, ces pièces sont irrégulières et n'ont pas d'existence postale ou philatélique. Elles ont été confectionnées soit pour pallier un manque de petites faciales ou - plus vraisemblablement - pour satisfaire l'appétit de nouveautés des collectionneurs de l'époque.
Le fait que l'on retrouve le négociant parisien Arthur Maury cité à ce sujet par DESROUSSEAUX conforte cette dernière hypothèse ( il est certainement l'inventeur des « 1/2 centimes en plus » sur bande journaux de métropole au type SAGE).

Fantaisie postale certes mais constituant une anecdote plaisante donc intéressante ou inversement. Le nombre de ses "anecdotes" en circulation doit par ailleurs être limité.


Naturellement ce court développement n'a pour but que de faire progresser l'histoire postale, fût-ce t-elle parallèle. Les conclusions qui précèdent ne sont pas définitives et cet article aura rempli son but, si - dans les numéros à venir - il se trouve quelque personne pour éclairer un peu plus notre lanterne.

F.DELPY - COLFRA 404
& S.CARAUD - COLFRA 454

Bibliographie : DESROUSSEAUX - INDOCHINE - Livre II : Les corps expéditionnaires 1884/1904

Creative Commons License
Cette création est mise à disposition sous un contrat Creative Commons