Du rififi à Zanzibar

Ce n'est pas une illusion d'optique, le deuxième "A" de "ANNAS" est bel et bien plus petit sur le second timbre à droite du millésime 5 de ce bloc du N°23 de ZANZIBAR

rififi.jpg
Zanzibar - N°23 - TP de France 20 c. brique sur Vert Type II - surchargé "2 ANNAS - ZANZIBAR"

Avant d'aller plus avant, voyons ce que l'on « sait » de cette émission

A) D'une manière générale

Bien qu'il n'y ait qu'une seule série cataloguée actuellement chez Yvert ou CERES sous les numéros 17 à 31, cette émission a bien donné lieu à deux types de surcharges entre 1896 et 1900 :

B) Ce que l'on peut supposer quant au bloc présenté

Le catalogue spécialisé Yvert et Tellier « Bureaux Français à l'Etranger » dans son édition de 1940, nous indique que le millésime 5 n'a été utilisé que pour des surcharges apposées en deux fois sur le 20c. Brique sur Vert.
Ce qu'il nous faut pour l'instant admettre malgré l'uniformité apparente des surcharges du bloc présenté.

C) Ce qui reste en suspens quant au bloc présenté

Q1 - Ce petit "A" est-il formé par un caractère tronqué ou par une lettre de taille différente de celles utilisées pour les autres caractères de "ANNAS" ?

Q2 - Cette variété est-elle constante et apparaît-elle donc à la même position sur les feuilles surchargées de tout le tirage ( ou une partie de celui ci ) ?

Q3 - Si l'on admet que la lettre "A" fut tronquée ( usure, bris,..) - existe t-il dans les collections des exemplaires montrant une évolutivité du phénomène ?

D) Ce qui reste en suspens quant à la série d'appartenance du bloc présenté

Q4 - d'après le catalogue spécialisé Yvert et Tellier « Bureaux Français à l'Etranger » (1940), les surcharges initiales furent pratiquées à Paris par feuilles de 300 (surcharge unique : [ANNA(S) + ZANZIBAR]) ou par feuille de 150 (surcharge [ANNA(S)] de la première émission )

Lorsque l'on apposa « ZANZIBAR » sur les timbres précédemment surchargés en ANNA(S) procéda t-on :

Q5 - Existe t-il un ordre chronologique de surcharge de la série 17 à 31


Plus de questions posées ici que de réponses fournies dans les lignes qui précédent, mais n'est-ce pas là le propre de la philatélie active ?

Merci à tous ceux qui pourraient apporter des réponses à ces questions voir remettre en question les propositions et suppositions de l'auteur du présent document

F. DELPY
COLFRA 404

Bibliographie et sources documentaires

Colonies Françaises et Bureaux Français à l'Etranger
Etude des timbres surchargés et des émissions d'impression locale de 1852 à 1919
Baron Vinck de WINNEZEELE
Edition du philatéliste Belge - 1928

Catalogue des Timbres postes de France et des Colonies Françaises
Titre III Bureaux Français à l'Etranger et Territoires occupés
Yvert & Tellier - 1940

REMERCIEMENTS à Monsieur Jean François BRUN qui m'a fait considérer cette série sous un nouveau jour.
En clair « Tout reste à faire » !
Creative Commons License
Cette création est mise à disposition sous un contrat Creative Commons