Du rififi à Zanzibar (suite)

Du nouveau depuis l'article initial, grâce à la sagacité de M. JOUVENT ( col.fra N° 161), un nouvel exemplaire comportant un petit « A » a été exhumé, nous vous le livrons ci dessous :

rififi2.jpg
N° 58 : 25 et 2 ½ surcharge du 21 juillet 1904
sur N° 26 (4a. sur 40 c. rouge orange)

Cent cinquante exemplaires reçurent la surcharge ci-dessus en juillet 1904 ; une feuille de vente portant déjà la surcharge « 4 ANNAS ZANZIBAR » fut utilisée à cet effet.
Cette feuille de vente portait déjà notre petit « A » sur un ou plusieurs exemplaires.
Nous ne sommes pas en mesure de préciser l'emplacement de la surcharge « faussée » - figurait t-elle sur le second timbre à gauche d'un des trois millésimes à l'instar de celle présentée sur le N°23 ? - l'avenir nous l'apprendra peut être.

Le catalogue Yvert & Tellier nous apprend par contre que les feuilles utilisées pour apposer la surcharge initiale étaient millésimées 1896 (surcharge en deux fois) ou 1897 (surcharge en une seule fois) ; ici encore tout reste possible !

Nous n'avons donc pas progressé quant à la typologie de notre variété, par contre nous savons maintenant que nous ne sommes pas en présence d'un accident ponctuel vite corrigé mais d'une variété de la surcharge mère : [X ANNAS] ou [X ANNAS ZANZIBAR].
De plus, cette surcharge a été remaniée pour le changement de la valeur en ANNAS selon le timbre support, et l'on peut donc espérer trouver des petits «A» au moins sur toutes les valeurs de la série 17 à 31.

Un nouveau pas en avant serait maintenant de mettre la main sur un petit « A » issue du premier type de surcharge (N° 1 à 11), nous serions ainsi en mesure d'avancer des hypothèses plus fortes sur les surcharges en une ou deux fois !

AVIS AUX CHERCHEURS !
F. DELPY
COLFRA 404

Bibliographie et sources documentaires

Creative Commons License
Cette création est mise à disposition sous un contrat Creative Commons